[FR] La face cachée de Pokémon X/Y (Partie 1)

Moi aussi je me suis procuré Pokémon Y, heureux d’avoir enfin un jeu à mettre dans ma 3DS. Moi aussi j’ai commencé à y jouer avec excitation, ému de retomber dans ce monde féérique. Mais j’ai très vite été confus (et ma folie m’a infligé des dégâts) devant l’histoire de ce nouvel opus. Explications !

Je me souviens lors de mon huitième anniversaire il y a de cela bien des années, on m’avait offert une GameBoy Color et Pokémon Rouge. C’était mon premier jeu vidéo, j’étais heureux. Le professeur Chen me faisait découvrir ce nouveau monde merveilleux, me faisant acheter des cartes hors-de-prix que je m’empressais d’échanger à la récré avec mes amis. Tout logiquement, je me suis ensuite procuré la version Jaune, une belle arnaque il faut le dire. Parce qu’en plus d’être pratiquement la même chose que les versions Rouge et Bleu, on était obligé de se taper un Pikachu, pokémon de base de merde dont le seul atout était de se balader derrière nous. Super, d’autant plus qu’il ressemblait plus à une patate qu’autre chose et tirait tout le temps la gueule. Ce n’est pas grave, il a volé dans la Boite 1 du PC plus vite que l’éclair (Pikachu, éclair, jeu de mots, lol, tout ça). Est arrivée alors la version Or, avec de nouveaux Pokémon trop stylés, un nouveau monde. C’était vraiment un jeu génial, probablement le meilleur sur GameBoy Color. Pas très dur quand on voit son concurrent Pokémon Pinball. J’ai jamais compris le délire de devoir mettre une pile dans cette énorme cartouche pour jouer à un simple pinball Pokémon mais bon…

Pokemon_yellow_gameplay
Pikachu la patate
gbc-pokemon-pinball-cart
La plus grosse cartouche du monde

Après est arrivée la version Saphire, ma préférée de la saga. On pouvait faire des planques dans les arbres, y mettre des tapis et des posters Pokémon. Il y avait plein de nouveaux petits monstres et une histoire vraiment cool. Je le clame haut et fort, ce Pokémon est le meilleur ! Vu que cette partie devient longue et chiante je vais zapper ceux d’après et passer directement à X/Y (ça tombe bien j’ai pas fait les autres en plus). Il y a quelques semaines, j’ai donc commencé Pokémon Y. Parce qu’on a beau dire, le Pokémon légendaire de la X, c’est un cerf de merde clairement adressé aux hipsters. J’ai donc choisi la sorte de dragon trop classe.  Je passerai dans cet article tout ce qui concerne le côté technique, le gameplay et tous ces trucs, la fine équipe de jeuxvideo.com est déjà là pour ça (je déconne je les hais, les mecs écrivent avec leurs teubs). Non, ce que je ferai c’est m’attarder sur l’histoire de cette version qui a du être réalisée par un enfant de 2 ans ou un japonais, je ne vois que cela comme explication.

Nous commençons l’histoire à Bourg-Croquis et… Wait. Boug-Croquis ? Mais c’est quoi ce nom de merde ? C’était beaucoup plus logique Bourg-Palette ! Ah ben non j’ai rien dit. Le personnage principal rencontre une bande de gamins qui semblent être ses potes de façon forcée (notre personnage ne répond jamais quand on lui parle malgré les lourdes avances de la petite biatch de la bande, style ça l’emmerde d’être là avec eux). Déjà cette bande de bras cassés est un énorme cliché. On a le mec timide mais trop malin, le nerd à la con donc. Le mec qui kiffe trop la musique t’as vu du coup il parle de façon fraîche et swag ma gueule et il veut juste danser avec ses Pokémons (le gars a clairement rien compris au film). La petite meuf nommée Sannah (un prénom digne des Marseillais sur W9) qui parle avec plein de coeurs (je sais même pas comment elle fait) et qui drague à fond notre personnage qui s’en bat la race puissance 1000 (je vais arrêter de mettre plein de parenthèses). Mais elle est bonne donc ça va. Enfin elle a 12 ans mais bon. Bref. Et enfin il y a la voisine de notre personnage, super compétitive qui veut tout gagner sauf qu’à chaque fois on lui explose ses pauvres Pokémons de merde et elle se sent donc perpétuellement humiliée.

Bourg-Palette
Bourg-Palette

C’est cette joyeuse bande qui nous convainc de partir à l’aventure en nous offrant notre premier Pokémon, le professeur Platane n’étant même pas foutu de nous le filer lui-même. Nous verrons par la suite que ce mec est une grosse feignasse de toute façon, mais chaque chose en son temps, tout vient à point à qui sait attendre, la cuisine aujourd’hui, c’est Marie. C’est peut-être parce que le professeur Platane s’est pris un arbre. YEAAAAAAAAAAAAAAH !
L’objectif nous est aussi donné : enquêter sur les Méga-Evolutions, forme d’évolution des Pokémons bien mystérieuse. Ou tout du mois c’est ce que Platanou veut nous faire croire… Mais ne spoilons pas le reste de l’article.
Après c’est la construction classique d’un jeu de la série. On suit cette belle équipe jusque dans une forêt où l’on se fait agresser par des Chenipans, Aspicots et autres Chrysaciers qui n’hésiteront jamais à utiliser leur redoutable attaque Armure.

Le prof Platan s'est bouffé un arbre. YEAAAAAAAAH !
Le prof Platan s’est bouffé un arbre.

 

Ensuite, première ville, premier Centre Pokémon. Ce qui frappe dès notre entrée dans cette infirmerie pour animaux, c’est qu’il est désormais possible d’y acheter Pokéballs, moult potions et même de se changer. Ils se sont probablement rendus compte que soigner gratuitement des Pokémons, ce n’était pas très rentable alors autant faire Super U et Kiabi en même temps désormais. Pas cons les mecs !

Au cours du jeu, de nombreuses personnes vont proposer des combats au joueur. Libre à lui de choisir de les accepter ou refuser. Personnellement j’aime me battre alors j’ai toujours accepté mais j’imagine que le refus peut être marrant.
“-Wesh batard tu veux te battre ? J’ai un zigzaton niveau 5 kestuvafaire ?
– Ah ben non merci. A plus sous le Pokébus lol !
– Oh. Ok. Ptain je sers à rien ma vie est nulle :(“
Dans cette première ville justement nommée Neuvartault, une personne nous propose un petit duel. Une fois remporté nous recevons en récompense des rollers ! Grâce à cet objet il est possible de se déplacer à toute vitesse avec le joystick c’est super ! Si tu as refusé le combat avec cette personne tu t’es bien fait niquer t’as plus qu’à marcher avec tes chaussures de merde haha ! C’est aussi le premier cadeau que nous recevons dans le jeu pour aucune raison, premier d’une longue lignée. La preuve, après avoir battu la championne de l’arène de ce trou à rat, en sortant de la ville le joueur se fait interpeller par une meuf qui lui offre un Multi Exp permettant de filer de l’expérience à tous ses Pokémons même lorsqu’ils ne combattent pas.
“- Hé toi étranger, prends cet objet trop stylé super rare !
– …
– Haha derien ça me fait trop plaisir de donner des trucs à des gens que je connais pas, ouaiiiis !”

Salut mon enfant, ça te dit tu caresses mon Pokémon et je te donne un joli objet ?
Salut mon enfant, ça te dit un joli objet ?

Nous voilà maintenant à Illumis, la ville Lumière du jeu. Avec ses petites rues typiques et sa tour centrale, cette ville extrêmement romantique n’est pas sans rappeler Paris. De quoi donner des bouffées de chaleur à Sannah quoi… Dès notre arrivée, nous nous rendons enfin chez le professeur Platane qui nous défie alors d’entrée de jeu avec son Carapuce, Bulbizarre et Salamèche. Le gars se la pète à peine en nous proposant un combat avec les Pokémons les plus introuvables de la saga. Pas rancunier pour un sous, le mec nous en file un après qu’on lui ait latté la gueule (encore un cadeau de ouf facile). C’est là que la face cachée de Pokémon X/Y commence à se révéler… Pas trop tôt me direz vous cela fait 1207 mots qu’on attend ça bâtard.

Depuis le début il semble que le Professeur nous en veut. Chaque année des enfants de Bourg-Croquis particulièrement méritants sont sélectionnés pour partir à l’aventure. Il y a dans ce village deux maisons, dont celle du joueur, je ne sais pas trop d’où viennent les autres enfants du coup mais passons ce détail. Cela ne vous rappelle rien ?


let-the-hunger-games-begin-queen

THE HUNGER GAAAAAAAMES. Si on prenait des gosses chaque année et qu’on les envoyait dans un monde rempli d’épreuves et de Pokémons sauvages qui dans cette nouvelle version attaquent parfois en horde ! Et lorsque un des enfants se présente à moi je lui proposais un petit combat ?
Ce professeur est diabolique. Peu après, nous le rencontrons en compagnie d’un personnage au discours vraiment sympa. En gros son idéal est la beauté “Je veux purifier le monde par la beauté, pour moi le style est primordial. Je te kiffe trop joueur, tu as l’air puissant. Et beau. Purifie tout avec moi” DIXIT LE MEC AVEC LA COUPE DE CHEVEUX LA PLUS NAZE DE L’UNIVERS LOOOOOL ! C’est comme si Hitler voulait que tout le monde soit grand et blond aux yeux bleux, l’hôpital qui en plus de se foutre de la charité l’encule à sec quoi. De plus les scénaristes de ce jeu sont les mecs les moins délicats du monde. Ce gars n’a fait que me complimenter mais je le soupçonne déjà d’être le grand méchant du jeu. Son nom est Lysandre mais nous l’appellerons Marine LePen pour plus de facilité. Après avoir quitté le bon ami de Platane Marine LePen, nous continuons notre route. Et comme dans tous les Pokémons se produit l’irréparable.

Oh non que faire je ne sais pas nager son bras gauche est trop haut !
Oh non que faire je ne sais pas nager et son bras gauche est trop haut !

Putain mais amenez une grue bordel de merde ! A chaque fois on a un Ronflex qui vient bloquer la route ! Je veux bien accepter qu’on ne puisse le réveiller qu’avec cette connerie de Pokéflute (qui est probablement une flûte Maped avec une Pokéball dessinée dessus) pour des raisons d’ultrasons qui sont les seuls à pouvoir réveiller le Pokémon obèse. Mais putain s’il est si profondément endormi pourquoi ne pas lui monter dessus pour passer ?! Il fait pas deux mètres de haut le truc ! Et qu’on arrête aussi de bloquer des accès avec des arbres qui demandent d’être abattus avec la CS Coupe ! Contourner un arbuste cey pas compliquey meyrde je commence à parley avec des y tellement je suis énervey !

Pause Ronflex terminée. Revenons au jeu. Enfin au cours de l’aventure, après moultes sous-entendus et interrogatoires de la part de notre personnage aux PNJ du style
“- Hé tu sais c’est quoi les Méga-Evolutions ?
– Non lol mais j’en ai entendu parler
– Ouais ben je t’ai pas demandé de me raconter ta vie non plus bouffon”
Nous arrivons enfin à un personnage qui peut nous donner des informations sur les Méga-Evolutions ! Après avoir battu la championne de l’arène de Yantreizh (un nom très breton pour la ville située dans la partie de la map qui correspond à la Bretagne, comme quoi ils sont pas cons ces japonais quand ils y mettent du leur), elle nous présente son grand-père qui dit tout savoir sur les Méga-Evolution. Son nom est Pépé Volution. Le nom pas du tout rodé… Là on affronte sa fille qui possède un Luchario qui peut méga-évoluer. Grosse révélation dites-vous ? Pas autant que celle faite juste après par le Pépé qui nous apprend qu’il est super pote avec Platane ! Donc Platane, prochaine fois que tu veux des infos soit disant trop secrètes sur les Méga-Evolutions, tu envoies pas un gosse faire le sale boulot tu passes un coup de fil à ton pote Pépé Volution fils de pute ! C’est pas compliqué putain il y a des communicateurs holographiques dans cette version tu crois que c’est pour les chiens baltringue ?! D’où c’est un grand mystère les Méga-Evolutions ? Y’a une meuf qui peut en déclencher à trois villes de Bourg-Croquis tu te fous de ma gueule ?

Le professeur Platane
Le professeur Platane

C’est pour cette raison que je soupçonne le professeur Platane d’être de mèche avec Marine LePen. Le gars nous envoie à la mort en mode Hunger Games pour choper une info qu’il peut avoir par simple coup de fil probablement dans le but de faire mourir les enfants sur le chemin dans le but de purifier le monde pour Marine. Car où sont les enfants des années précédentes ? Nulle part, tous morts ! Voilà la vérité les enfants ! Tout n’est que mensonge et vous n’avez aucun ami dans ce jeu (à part Sannah l’affamée). Comble du comble, pour nous réconforter de cette terrible nouvelle, la fille de Pépé Volution nous offre un Luchario, soit le Pokémon le plus naze du jeu ! Prochaine fois tu nous files un trousselin hein connasse va.

Cadeau !
Cadeau !

J’ai été tellement choqué, révolté par ces révélations que je n’ai plus touché au jeu depuis. C’est véridique. Mais pour la beauté du journalisme, la beauté de ce blog, la beauté de la France #BigUpLysandre, je vais reprendre l’aventure et la terminer coûte que coûte. Et je jure devant Mewtwo que j’arriverai au bout de ce périple et ne mourrai pas comme mes prédécesseurs. Et si j’ai le temps je mettrai même une cartouche à Sannah. Une cartouche 3DS, YEAAAAAAAAAH ! Je le jure sur le Pokédex ! Je mettrai à jour tous les sales secrets de Pokémon X/Y et le monde saura enfin. La suite au prochain épisode donc.

EDIT : Bon ça fait deux ans, je pense pas faire la deuxième parte je n’ai pas touché au jeu depuis… J’ai autre chose à faire que de jouer à des jeux vidéo puérils.

3 thoughts on “[FR] La face cachée de Pokémon X/Y (Partie 1)

  1. Execellent j’ai adorer c’était trop drôle lol ;)
    J’aime bien la façon dont tu vois le jeu pokémon c’est trop drôle et j’attend la suite avec impatience lol

    Salut ! ^=^

  2. A oui j’avais oublier… J’AI KIFFER TON ARTICLE !!!! Lol aller salut et a la prochaine !!

Comments are closed.